Novlangue

La réforme du collège et les innovations pédagogiques nous offrent une extraordinaire richesse linguistique : les programmes sont soclés, cyclés et curriculaires, les groupes sont bonifiés, même la classe est inversée.

 

Tentée par les jolis dessins de ma sœurette Zigoudou et les jolies peintures de son man K. et comme il n’est jamais trop tard pour apprendre, j’ai décidé que je saurai dessiner. Bientôt – ou pas.

 

En attendant, j’ai commis ça, inspirée par le tome 2 des Vieux fourneaux dans lequel on voit que de nos jours il n’est plus de mode non plus d’acheter une « baguette » :

« Oui, vous voulez quoi? La Sarmentine? La Fleurimeuline du Papé ou… la Grand Siècle à la farine de meule? ». « Filez-moi deux pains aux raisins, finalement. »

 

db

La piètre qualité de l’image vient s’ajouter à la piètre qualité du dessin, je débute aussi en publication d’articles.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s