Fichiers de vacances

En partie à cause de la réforme du collège, qui prévoit des changements de programmes dans tous les niveaux simultanément, j’ai décidé cette année de consacrer quelques heures de mes vacances à… travailler. Pour ne pas me retrouver débordée en septembre par les cours à préparer, en plus de prendre connaissance des classes et de mettre en route le travail.

 

En mathématiques, la grande nouveauté, c’est la partie algorithmique et programmation. Nous sommes fortement incités à utiliser le logiciel scratch pour faire découvrir cette « discipline » à nos élèves. Bien sûr, il y aurait certainement beaucoup d’autres choses très bien à faire que de « programmer » un chat. Mais n’y connaissant somme toute pas grand-chose de plus que mes futurs élèves, je ne vais pas aller chercher loin pour l’année prochaine et je vais me contenter du minimum pour cette partie. Je consulte régulièrement et depuis très longtemps le site de Juliette Hernando : http://juliette.hernando.free.fr/index.php ; je me suis inspirée de son travail pour faire mes progressions, par exemple, et je suis toujours très impressionnée par la quantité (et la qualité à mon avis) du travail qu’elle fournit.

Je me suis aussi beaucoup servie de toutes ses « séances » de travail mental. Mais je ne voulais pas reprendre ses animations, alors j’ai fait autre chose, de beaucoup plus sobre : des fichiers avec le logiciel de présentation d’open office. Je diffuse les diaporamas aux élèves, ils écrivent les réponses sur un tableau de dix cases. Je passe à la diapo suivante en cliquant sur la souris (il me faudrait en effet une souris sans fil pour pouvoir cliquer sans rester scotchée devant mon ordi). Comme ça, j’adapte le temps de chaque diapo en fonction de ce qui est demandé, mais en fonction des circonstances de classe aussi. Ensuite, nous donnons les réponses au tableau, les élèves écrivent sur leur feuille la bonne réponse s’ils avaient faux. Et je distribue des feuilles avec les énoncés.

Au niveau préparation, il faut donc que je prépare les diaporamas et les fichiers texte. Ce qui est très long, même en usant des « copier-coller », à cause des formules, à cause de la taille de la police aussi. Il faut bien sûr trouver aussi les sujets abordés, les questions à poser pour chaque thème et pour que ce soit un travail vraiment utile, il faut en prévoir une progression qui s’inscrit sur l’année et qui sert les différentes notions.

Je pratique cette activité avec mes classes depuis plusieurs années et le but est de les aider à retenir des résultats, à acquérir des automatismes, dans le calcul essentiellement. Cela fait aussi un bon rituel de début d’heure, les élèves sont plus actifs que pour d’autres exercices (certainement parce qu’ils savent qu’ils n’ont rien d’autre à écrire que la réponse, ils rentrent plus volontiers dedans) et en plus ils aiment ça (d’après les fiches bilan de fin d’année).

Donc pour mes futurs 6ème, je compte commencer par le travail mental trois fois par semaine (sur 4h 1/2 de cours par semaine). Il me faut donc environ 90 séances (j’ai compté trois fois 30), en comptant les séances de « reprise ». Toutes les six séances, je fais une séance qui reprend des questions des thèmes précédents, pour inciter les élèves à retravailler seuls les séances (d’où la distribution des énoncés, mais je ne crois pas qu’ils le font) et pour leur montrer surtout qu’on reprend les notions tout au long de l’année.

Voilà quelques exemples de ce que cela donne au niveau 6ème.

TM 6ème 1

TM 6ème 2

 

Il me reste une dizaine de notions que je n’ai pas mises, de la géométrie entre autres, très long à faire… J’ai déjà 107 séances, il faut que j’en réunisse certaines, sinon je ne pourrai pas tout faire. Il faut que j’organise donc l’ordre des séances et que je fasse les diaporamas correspondants. Je pense qu’il faut encore une dizaine d’heures de travail rien que pour le niveau 6ème.

En 5ème, j’ai une vingtaine de séances de prêtes (il m’en faut une soixantaine). Et en 3ème, je dois pouvoir reprendre une vingtaine de séances de celles que je faisais déjà.

En faisant le bilan, là, j’ai l’impression qu’il me reste une montagne à franchir et ça commence un peu à me sortir par les yeux ces séances de travail mental.

Donc je vais mettre un peu de côté cela pour l’instant.

 

 

Pour en revenir à l’algorithmique programmation, sur le site de Juliette Hernando, des fiches « scratch » sont accessibles pour tous les niveaux. Donc là, j’ai décidé de pomper, même pas honteusement, son travail. Je vais juste sélectionner quelques fiches. Je verrai bien en cours d’année si j’adapte ou pas, mais faute de temps, au moins, je serai sûre d’avoir une base utilisable telle quelle.

Je vais m’occuper un peu de cela dans les jours qui viennent, pour me distraire du travail mental…

 

Il reste tant à faire que c’est un peu effrayant, et je ne compte pas y passer toutes mes journées non plus…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s