L’île de l’aversion

J’ai tellement de critiques de retard que je vais me contenter de faire court pour celle-ci. Shutter Island est mon premier livre de Dennis Lehane. Je ne connaissais que de réputation, je n’ai jamais vu les films tirés de ses romans non plus.

En ce qui concerne Shutter Island, je regarderai le film avec plaisir, même ayant lu le livre. Justement, pour voir ce que cela peut donner, si je retrouverai les images que je me suis forgé de certaines scènes. Et puis c’est un film de Scorsese, avec Leonardo DiCaprio. Ce n’est pas que je sois une grande fan. Regardant très peu de films, je n’ai pas du en voir beaucoup avec lui. Mais j’ai le souvenir de Blessures secrètes, dans lequel il a joué, avec Robert De Niro. Il était très jeune, c’était un minet, mais qu’est-ce qu’il jouait bien là-dedans…

Si ! Je connaissais Lehane pour la série Sur écoute, pour laquelle il a participé à l’écriture du scénario. Mais je ne le savais pas en regardant cette excellente série. Avec Jules, on a regardé les cinq saisons à la suite, jusqu’à frôler l’overdose.

Trêve de blabla, voilà mon avis sur le livre.

Shutter Island par Lehane

En compagnie d’un flic, Teddy, au passé compliqué, et de son adjoint Chuck, qu’il ne connaît pas encore, on débarque sur une île, qui abrite un hôpital psychiatrique, alors qu’une tempête s’annonce.

Avoue, ami lecteur, que déjà l’ambiance y est, pour te hérisser le poil.

Teddy et Chuck vont donc faire connaissance, entre eux et avec l’enquête qu’ils doivent mener.

Une patiente a disparu, de manière tout à fait mystérieuse. A entendre le personnel, personne n’a rien vu, rien entendu et à part si elle a traversé les murs, on soupçonne que tout ce petit monde n’est pas bien net.

D’autant que des complots, des secrets, des malversations en veux-tu en voilà, Teddy en voit et en imagine tout plein.

Note, ami lecteur, que tu peux te triturer les méninges. Peut-être devineras-tu une partie de l’énigme. Mais tu ne sauras pas avant d’en avoir terminé avec ce livre le fin mot de l’histoire et tu seras épaté de t’être laissé berner si facilement par Lehane, qui soigne si bien le cadre donné à son histoire.

 

Comme c’est difficile d’en dire plus sur ce genre de roman, je n’en dis pas plus.

Si ce n’est que je suis ravie d’avoir lu ce livre, d’un auteur que je ne connaissais pas.

Publicités

Une réflexion sur “L’île de l’aversion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s