Coutures de vacances

Voilà un bel été qui se termine.

Enfin, ce sont les vacances scolaires qui se terminent, mais quand on est prof, après deux mois d’inactivité professionnelle, la reprise est un choc. D’autant que les premières semaines sont forcément intenses. Parce qu’il faut apprendre à connaître les élèves le plus rapidement possible (heureusement, on en retrouve que l’on connaissait déjà, pour moi cela devrait représenter environ soixante-dix élèves nouveaux sur les cent quinze que j’aurai en tout). Il faut prendre les classes en main du mieux possible, le début de l’année est déterminant et il demande une énergie permanente. Et puis il y a tout à remettre en place, particulièrement cette année avec la réforme du collège, qui fait que mes cours ne sont même pas prêts et que je me retrouve à peu près dans la position d’un prof débutant au niveau de la préparation de mes séances.

 

Avant de faire le bilan déprimant du travail que j’ai déjà effectué et donc de ce qu’il reste à faire, je préfère me pencher sur une activité plus distrayante : la couture.

Naissance d’une fille chez une copine de longue date. L’occasion de coudre une « petite robe froncée » taille six mois. Comme les modèles IPBB taillent grand en largeur, j’ai allongé la jupe de quelques centimètres pour obtenir une taille un an, j’espère que ça ira. L’occasion d’utiliser les jolis boutons offerts par môman.

Comme la petite a un grand frère pour qui je n’avais rien cousu, je me suis décidé pour un maillot « dégourdi », modèle Her Little World.

Eh bien, même si j’ai galéré, surtout pour le maillot pour lequel j’ai fait plusieurs erreurs concernant la patte de boutonnage, quelle satisfaction au final d’avoir obtenu ça. Non que ce soit parfait, loin de là, mais « c’est moi qui l’ai fait ! », vous voyez.

Je trouve que créer quelque chose de ses mains, il n’y a rien de mieux pour le moral.

En août, j’ai profité d’une visite de mes parents pour coudre un coussin à coincer sous la P1040826.JPGnuque pour ma maman qui m’en avait demandé un. En plus, j’avais pensé à racheter du « truc qui bourre les ours » (allusion au Cœur des hommes), du molleton quoi. Couture expresse, en une demi-heure – choix des tissus compris – c’était terminé. Mais là aussi, et même si ce n’est qu’une bricole, quel plaisir de mener à bien un projet.

 

Et à chaque fois que je couds quelque chose d’autre qu’un vêtement, je me dis que c’est chouette de pouvoir faire exactement ce qu’on a imaginé, alors qu’en magasin, vous vous dites souvent qu’il manque une poche ou qu’il aurait fallu un peu plus grand ou…

Dans cette optique, je voulais coudre une housse pour la DS de ma grande Lili. N’étant pas très doué pour le côté créatif, j’ai cherché des idées sur internet et je suis tombée sur un modèle qui me plaisait bien. Mais sans patron et sans explication, juste quelques photos. Alors j’ai copié. En prenant quelques mesures sur mon écran d’ordi et en utilisant de la proportionnalité. Je voulais en profité pour utiliser plein de jolis tissus. Et puis rajouté du ruban. Avec toutes ces couleurs il faut utiliser plusieurs couleurs de fil, donc changer les bobines souvent. Bref, incroyable le temps que j’ai passé sur cette chose. Mais le résultat en vaut la peine. Comme d’hab, loin d’être parfait et moi je vois bien tous les petits défauts, mais il y a bien tout ce que je voulais : une grande poche pour la DS, une poche avec fermeture éclair pour le fil et une pochette transparente avec des petites cases pour ranger les jeux. Le tout qui ferme avec un scratch et deux anses pour la porter.

P1040858

 

Sur un si bel élan, j’ai terminé en cousant une robe pour moi. Une robe dans laquelle je me sens bien et qui me va bien puisque j’ai fait le patron à partir de mes mesures. Une robe à deux euros car c’est un tissu qu’on m’a donné (et qui doit bien avoir une trentaine d’années) et c’est une fermeture éclair que j’ai récupéré sur autre robe. Deux euros « forfaitaires » donc pour le fil et l’usure de la machine…

 

Bon, ce sera tout pour ces vacances. Il ne faut pas que j’attende d’avoir trop d’idées en tête avant de m’y remettre sinon ne sachant pas trop par quoi commencer, j’ai tendance à attendre, ne rien faire.

 

Jules aussi a fait plein de choses pendant ces vacances. Parfois, il revient les poches pleines de cailloux. Alors on les met dans des boites en prévision des jours difficiles, pour la soupe aux cailloux…

En réalité, il y a bien quelques silex, mais ce sont surtout des morceaux de poterie. Je ne sais pas du tout de quand ils peuvent dater, mais je trouve étrange qu’on en trouve une telle diversité, alors qu’il n’y avait aucune habitation auparavant à cet endroit.

En fouinant à la bibliothèque, je suis tombée sur ce livre.

Archeorne, 250 Ans d'Archéologie Dans l'Orne par Servarcheobas-Norman

En plein dans mes préoccupations du moment. Des silex, des poteries. Aussi du fer et du métal mais ça on n’a pas trouvé.

Ce livre expose l’histoire de l’archéologie dans l’Orne. De la préhistoire au moyen-âge. De nombreuses cartes permettent de repérer les différents sites dont il est question. De nombreuses photos donnent à voir les morceaux d’objets dont il est question dans les explications et des « vues d’artistes » permettent d’imaginer à quoi pouvaient ressembler les sites à l’époque concernée.

C’est un  bouquin très clair. Il donne beaucoup de détails (un peu trop peut-être pour un néophyte) et est visiblement très bien documenté. Bon évidemment, c’est surtout intéressant pour qui habite l’Orne, c’est-à-dire peu de monde…

 

J’ai appris par exemple que le climat avait varié énormément et donc la faune aussi. C’est logique mais ça ne m’était pas venu à l’esprit.

J’ai appris que les silex étaient fabriqués en série dès le néolithique, c’est fou ça.

J’ai appris que les hommes préhistoriques fabriquaient déjà des bracelets, alors que je les imaginais encore beaucoup plus bestiaux que ça.

Juste quelques exemples parmi d’autres…

 

En bref un livre intéressant, pour ceux que ça intéresse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s