Mi-graine, mi-zen

Reprise du boulot, retour des migraines. Faut-il y voir un lien de cause à effet ?

En ce début d’année, j’avais pour seul objectif de travailler à développer ma zénitude. Mais celle-ci est déjà mise à rude épreuve.

Retour des réunions, dans lesquelles il faut échanger des idées, des points de vue, qui ne sont pas forcément les mêmes, pas forcément compatibles, il faut rester courtois pour autant.

Venue de l’inspectrice, pas pour moi heureusement, mais après avoir vu le collègue, elle a fait une réunion de l’équipe disciplinaire, pendant laquelle elle nous a déroulé tout son beau discours institutionnel, discours très bien rôdé je dois l’avouer.

Retour des formations aussi, sur l’oral. Celle-ci aura lieu la semaine prochaine, donc je ne vais pas anticiper le fait que ça se passera bien ou mal, mais depuis un certain temps, les formations sont plutôt des « informations » relayées par des profs n’ayant pas plus de compétences que moi sur les sujets donnés mais ayant été briefés pour retranscrire un beau discours. Peut-être que ce ne sera pas le cas cette fois-ci.

Donc re-discussion avec certains collègues sur le fait que les « formateurs » ont le choix ou n’ont pas le choix d’accepter d’être formateur. Nous ne partageons pas le même point de vue.

Retour aussi des réunions parents-profs, mardi prochain pour les sixièmes.

 

Bon, en résumé, il fait froid, il y a du brouillard, je suis fatiguée, la semaine prochaine j’aurais deux grosses réunions en plus de mes cours, deux contrôles à corriger, le brevet blanc à préparer. Et ce sera l’anniversaire de ma grande, heureusement pour l’école, elle veut bien d’un gâteau acheté, mais il faudrait voir à acheter les cadeaux qu’il manque et il faudra avoir du temps pour elle donc se débrouiller pour que le boulot n’empiète pas trop le week-end prochain.

 

Je pense que du repos me permettra de faire face sereinement à la semaine qui m’attend, ça tombe bien je n’avais pas d’autre projet pour aujourd’hui qu’un peu de lecture…

 

D’ailleurs, à défaut d’autre chose, je lis beaucoup en ce moment et j’ai quelques critiques de retard sur babelio, j’en suis à poster mon avis sur La perle et la coquille, de Nadia Hashimi, lu avant les vacances de noël.

La Perle et la coquille par Hashimi

Voilà un livre qui mérite indéniablement toutes les étoiles pour moi. Commencé sans envie préalable, je ne l’ai pas lâché ensuite ou peu – et ce n’est pas à cause du suspense, même si l’on veut savoir comment tout cela va se terminer, ce n’est pas là l’essentiel.

 

La narratrice est une femme, Rahima, une basha posh, une de ces femmes qui ont vécu une partie de leur enfance en garçon, l’histoire se situant autour de 2007. Et un récit fait par la tante de Rahima au sujet d’une de ses aïeules, Shekiba, nous envoie dans l’Afghanistan du début du vingtième siècle, alternant donc les deux périodes.

 

Monde totalement différent du nôtre, il m’a semblé qu’il manquait un point de vue différent, un point de vue plus positif, essentiellement sur les hommes, pas un de bon… Et puis tout s’est équilibré au cours du livre. Ce qu’il reste de subjectif se justifie pleinement par le point de vue de la narratrice, qui ne peut être que partiel.

Car au travers de la condition des femmes, j’y ai trouvé matière à réflexion sur l’isolement, sur le manque de perspectives que l’on subit lorsque l’on manque de liens, de contact avec les autres, avec le monde.

 

On peut retirer de ce livre de l’optimisme, ou au contraire une résignation pleine d’amertume, suivant ce que l’on choisit – volontairement ou non – de retenir de la mise en parallèle des histoires de Rahima et de Shekiba.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s