Imagine le reste

Les gens ne sont peut-être pas comme on les imagine. C’est déjà vrai en général, mais encore plus pour les enfants. Les élèves donc entre autre. Parce qu’ils n’ont pas les codes pour exprimer de manière sensée ce qu’ils pensent, ce qu’ils ressentent – certains adultes non plus d’ailleurs. Parce qu’ils n’y sont pas forcément autorisés. Je me souviens l’année dernière, un élève de troisième disait dans le bureau de la principale « ça sert à rien de m’obliger à dire que je me tiendrai mieux, je le respecterai pas » – c’était peut-être pas exactement ces mots-là mais pas loin. Ce jour-là je l’ai trouvé lucide et sincère, il le disait sans provocation à mon avis – il en était plus là déjà. C’est pour cela d’ailleurs que je n’aime pas que l’on demande aux élèves qui ont fait des conneries de présenter des excuses et de s’engager sur leur bonne conduite à venir. Je pense que parfois, c’est leur faire violence. Parfois parce qu’ils ne se voient pas tellement en tort. Parfois parce qu’on les habitue à ne pas tenir parole.

Bref, je donnerais cher souvent pour savoir ce qu’ils ont réellement dans la tête, mais c’est impossible. Et il ne faut pas oublier qu’on a tendance à imaginer ce qu’ils ont en tête selon nos propres préjugés, selon notre propre schéma de pensée. Dans le doute, autant ne pas leur prêter trop de mauvaises intentions et se contenter des faits. Ce qui n’empêche pas de leur faire remarquer qu’un soupir ou des yeux levés au ciel sont malvenus parce ça agresse, quelle que soit leur pensée à ce moment-là.

Même si c’est parfois pénible d’être toujours l’adulte responsable et raisonnable, tu ne dois dire que les choses dicibles. Alors imagine le reste !

 

Excellent livre !

Imagine le reste par Commère

Histoire de destins qui se croisent, qui s’entremêlent, qui interagissent. Il y a une part d’ironie du sort dans celle-ci, réflexion digne du livre du même nom de Paul Guimard, qui interroge les notions de destins et de hasard.

Les choses n’ayant pas l’air de ce qu’elles sont, les gens ont-ils l’air de ce qu’ils sont ?

Il est frustrant de pas pouvoir partager ce que l’on pense après la lecture d’un livre comme celui-ci afin de le préserver pour ceux qui ne l’ont pas encore lu…

La construction de la narration est habile. Après avoir fait le tour d’un personnage, un autre apportera un point de vue assez différent pour remettre en cause l’opinion forgée précédemment. Le tout dans un style riche mais pas pompeux, avec émotions mais sans larmoiements, inscrit dans la réalité, la réalité des vies des personnages et de leurs trajectoires.

Et l’enjeu du roman me semble bien là, cette histoire de destins.

Imagine…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s